top of page
Rechercher

Une touche insoupçonnée grâce à un simulateur pour votre préski




Depuis quelques temps, j'observe de plus en plus l'engouement à pouvoir skier à l'année. Généralement, l'idée provient de maintenir le momentum de la saison précédente peu importe quand durant les entres saison. Un peu partout dans le monde et ici, il y a des ouvertures de centres de ski intérieur à Dubai, des pentes sèches synthétiques à l'extérieur à Copenhage, ses simulateurs sur surface synthétique à Québec Préski et des simulateurs Proski à usage domicile provenant des Laurentides.


Depuis quelques temps, j'ai pu expérimenter à m'exercer sur des simulateurs de ski. En quelques mots, mes premières impressions ont été en quelques mots, WOW et COOL ! Évidemment, grâce à ma curiosité professionnelle, je suis en recherche constante de nouveaux moyens afin de se préparer ainsi que de se développer. L'objectif ultime est de dévaller les pentes et atteindre rien de moins un niveau à son plus haut sommet.


Récemment, j'ai essayé un simulateur SkyTech à la clinique à la Base Sportive à Bromont. Dès les premiers instant, j'ai pu constater rapidement la multitude de simulitudes entre le vrai ski sur neige et le simulateur de ski. Dès que j'ai débuté à effectuer des changements de direction, j'ai rapidement ressenti des pressions sur mon pied extérieur en plus de bouger pour anguler avec l'ensemble de mes articulations. Les sensations sont vraiment intéressantes et divertissantes. Un aspect à ne pas négliger, il ne fait pas froid. Alors, aucune importance d'allumer les semelles chauffantes.



Ma vision d'une utilisation d'un simulateur de ski consiste à complémenter et ajouter certaines spécifications à une planification structurée au ski alpin. Voici 5 tops avantages clés pour intégrer un simulateur de ski à votre routine de préparation physique présaison au ski alpin.


1-POUR AJUSTER L'ÉQUIPEMENT


Pour renouer avec les bottes de ski durant les saisons estivales. Concrêtement, les bottes de ski sont nettement plus ajustées aux pieds et nous perdons rapidement les sensations de confort avec nos bottes surtout si nous sommes un adapte de sandelles. Je considère vraiment intéressant de chausser les bottes pour maintenir l'habitude et surtout, ça devient vraiment intéressant si nous devons faire des ajustements sur nos bottes si nous souhaitons améliorer le confort et la performance.


2-POUR LE RENFORCEMENT PHYSIQUE

Dans un contexte de réhabilitation devient un deuxième avantage notable pour s'exercer avec le simulateur. Nous avons juste à penser à un skieur qui revient d'une blessure à un genou et qui est au point de retourner sur la neige. S'exercer sur le simulateur est tout simplement sécuritaire et progressif. Nous n'avons pas à gérer des paramètres de l'environnement dont l'achalandage et la texture de la neige qui serait variable. Donc, le simulateur est intéressant puisqu'il est très facile à ajuster les paramètres de la vitesse et de l’intensité.


3-POUR L'AMÉLIORATION DE LA TECHNIQUE


Pour améliorer et développer de meilleurs gestes techniques. Sur l'appareil, il est uniquement possible de bouger sur le plan latéral. Donc, tous les actions des skis à carres sont possible à faire. Alors, il devient pertinent de raffiner le contrôle des carres, donc des angles des skis, afin qu'ils soient idéalement parallèle. Par conséquent, ça devient naturel de renouer avec la pression sur le pied extérieur, de bouger avec les pieds et tibias parallèle, de maintenir un bassin en position neutre, de coordonner les bras avec les changements de directions, etc. Imaginez-vous de faire une descente sans arrêt durant plusieurs minutes et ajuster vos mouvements et de prendre conscience des changements de ceux-ci. Dans la réalité, vous allez gagner en contrôle moteur par une meilleure stabilisation et force.


4-L'APPRENTISSAGE

Pour un meilleur engagement moteur. C'est-à-dire que sur une courte durée, il est possible de réaliser un grand nombre de virages. S'exercer sur un simulateur permet de faire en moins de 30 minutes plus de 1500 virages. Donc, le volume devient important et parallèlement, il est requis de doser l'intensité puisque la fatigue s'accumule rapidement. Alors, par le nombre de répétitions rapprochés, la prise de conscience des mouvements devient plus précis et significatif pour un changement moteur. Dans le contexte hivernal, sur la montagne, il faut concilier avec les files d'attente ainsi que la durée pour les remontées mécaniques. Par conséquent, le temps nécessaire devient nettement plus grand pour effectuer le même volume demande plusieurs descentes de ski.


5- POUR LE FUN

Pour le plaisir de jouer. Sur le simulateur, il est possible de faire des changements de directions courts à de plus grands, de changer les vitesses, de créer des scénarios en effectuant des combines de virages et finalement, d’effectuer des parcours avec des piquets comme si vous étiez en SL par exemple. Il est réaliste de créer des défis à la hauteur des habiletés des individus. C'est certain qu'on peut s'amuser.


En terminant, il est clair que tous ces moyens demeurent méconnus et par un essai que plusieurs interrogations seront résolues. Néanmoins, osez essayer. Que vous soyez un skieur récréatif, un skieur technicien, un moniteur de ski, un coureur, le simulateur s'adresse à n'importe quel niveau de skieur, du débutant à expert. Il est même possible pour les planchistes. Prochainement, si vous avez un camp de ski cet automne, un projet de voyage ou un certification de moniteur. Venez prendre rendez-vous à la clinique sportive La Base à Bromont. Je serai disponible à vous faire découvrir ce nouvel outil à la préparation physique spécifique.



Code promo ski25 pour une séance d'initiation




Références:


813 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page